Les actifs naturels

Les actifs naturels portent une place particulière au sein du paysage des produits d'investissement. En effet, à l'inverse de tous les autres, les revenus qu'ils produisent ne sont pas uniquement dépendants d'activités humaines mais également (parfois principalement) de cycles naturels.

 

 

Ces actifs disposent de plusieurs avantages :

  • La simplicité : ces produits, leur fonctionnement, la manière de générer des revenus, sont simples à comprendre. À l'inverse de l'immense majorité des produits d'investissements pour lesquels il est compliqué de comprendre et d'expliquer le fonctionnement.

 

  • L'impact : Du fait de la faible intervention humaine dans la création de richesse, ces produits proposent un alignement sans compromis entre rendement financier et impact sur l'environnement de ce rendement. Dans le cas des forêts par exemple, qui sont un puits de carbone, on peut même considérer que l'investissement et le rendement qu'il génère sont positivement corrélés avec des objectifs de baisse des émissions de CO². 

 

  • Des avantages fiscaux : les produits d'investissement investis en actifs naturels proposent souvent des avantages fiscaux, qu'il s'agisse d'une réduction d'impôts sur les revenus l'année suivant l'investissement, une exonération d'impôts sur les revenus générés ou encore des abattements sur les droits de transmission en cas de donation ou de succession.

 

De ce fait, ils sont particulièrement adaptés à des investisseurs en quête de sens.

 

 

Mais ils présentent également des inconvénients non négligeables :

  • Un moindre rendement que presque tous les autres produits d'investissement : avec un rendement qui s'élève autour de 2% / an, ces produits d'investissement ne permettent pas de couvrir l'inflation à ce jour. Donc ils ne protègent pas complètement votre patrimoine de l'érosion liée à l'augmentation des prix.

 

  • Une liquidité très faible, voire inexistante : Les marchés sur lesquels s'échangent ces produits d'investissement sont peu profonds. De plus, les actifs dans lesquels ils sont investis sont onéreux et les transactions prennent du temps. En conséquence, il peut être difficile de céder ses participations.

 

 

En conséquence, ces produits sont conseillés uniquement dans une logique de diversification patrimoniale, à hauteur de 10% maximum d'un patrimoine déjà bien diversifié.

Les articles de la catégorie « Les actifs naturels » :

Les actifs naturels
Les arbres en direct

À ce jour, deux acteurs proposent aux particuliers et aux entreprises d'acheter des arbres en direct : Ecotree et Treesition.

Les actifs naturels
Les champs et le fermage

Il est possible d'investir dans les champs et le fermage, à l'instar de ce que l'on peut faire dans les vignes, mais ce type d'investissement en actifs naturels est nettement moins démocratisé que les autres.

Les actifs naturels
Les fonds forestiers

Les fonds forestiers sont la première catégorie d'actifs naturels à avoir été organisés pour permettre un investissement mutualisé agréé par l'AMF.

Les actifs naturels
Les vignes

L'investissement dans les vignes est encadré par la réglementation depuis 1970 et la création de sociétés civiles spécifiques : les groupements fonciers viticoles (GFV).

Vous souhaitez aller plus loin ?

Retrouvez nos questionnaires de connaissance ou démmarez un MOOC