partager l'article

Le chèque

Le paiement par chèque est une institution en France. Mode de paiement très ancien (originaire des premières institutions financières il y a de nombreux siècles), il repose sur la confiance entre les banques émettrices et réceptrices des chèques.

 

L’idée est de « créditer » un bout de papier d’un montant présent sur le compte bancaire de l’émetteur, pour que le bénéficiaire l’encaisse ultérieurement (en France, le délai d’encaissement est d’un an maximum).

 

Du fait de l’incertitude sur la présence des fonds sur le compte de l’émetteur au moment de l’encaissement, ce système n’est pratiquement pas utilisé hors de France (Cf. le film « Attrape-moi si tu peux » pour un exemple de leur utilisation outre-Atlantique).

 

S’il est très utilisé chez nous, c’est principalement en raison de l’absence de frais directs ainsi que d’un système de compensation bancaire efficace couplé à l’interdiction bancaire, sanction dissuasive pour toute personne tentée d’émettre un chèque sans provision.

 

L’absence de frais est à tempérer dans la mesure où la gestion des chèques pour les entreprises est très chronophage, et où le risque d’impayé est malgré tout élevé. C'est pourquoi les magasins refusent souvent les chèques.

 

À noter que les chèques de banque évitent ce problème, en débitant immédiatement le compte de l’émetteur lors de leur émission. Ils s’apparentent de ce fait à un retrait d’espèces dédié à un bénéficiaire (et permettant la traçabilité des fonds en cas de contrôle).

 

Si l'on parle ici plutôt de l'utilisation de votre argent par l'intermédiaire des chèques, il est important de noter que vous pouvez également recevoir de l'argent par ce biais. Et ce, sans facturation supplémentaire de la part de la banque. Si quelqu'un (votre employeur, …) vous “fait” un chèque, c'est à dire qu'il utilise un de ses chèques et vous inscrit en bénéficiaire, il vous faudra l'endosser (c'est à dire signer au dos du chèque), puis le déposer auprès de votre agence bancaire en l'accompagnant d'une remise de chèque remplie. Tous les carnets de chèques disposent de remises de chèques pré-remplies, sinon il faut en remplir une dans une agence bancaire ou déposer le chèque directement auprès d'un automate de l'agence.

 

Dans cette configuration, c'est vous qui portez le risque que le chèque qui vous soit fait ne soit pas provisionné, et qu'il revienne impayé. Symétriquement, c'est la personne ou l'organisme qui a émis le chèque qui risque l'interdiction bancaire.

Ces autres articles pourraient vous intéresser :

Les comptes bancaires et les moyens de paiement
Le virement bancaire

Un virement est une opération bancaire consistant en le transfert d’une somme présente sur un compte, vers un autre compte.

Les comptes bancaires et les moyens de paiement
Le relevé d'indentité bancaire (RIB)

Le RIB est un document permettant l'identification d'un compte bancaire. C'est un peu la carte d'identité d'un compte bancaire.

Les comptes bancaires et les moyens de paiement
Cartes de crédit vs cartes de débit

La prédominance de la culture américaine nous amène souvent à confondre les deux !

Les comptes bancaires et les moyens de paiement
Le compte bancaire

Le compte bancaire est le support de presque toute activité financière en France. Qu’il s’agisse de percevoir un salaire, investir son épargne, faire ses courses, … l’argent transite par un compte bancaire la plupart du temps. 

Les comptes bancaires et les moyens de paiement
Les espèces

Les espèces sont le moyen de paiement le plus ancien (les premières pièces remontant à l'Antiquité), préalable à l'apparition du système bancaire. 

Les comptes bancaires et les moyens de paiement
Le chèque

Le paiement par chèque est une institution en France. Mode de paiement très ancien (originaire des premières institutions financières il y a de nombreux siècles), il repose sur la confiance entre les banques émettrices et réceptrices des chèques.

Les comptes bancaires et les moyens de paiement
Le paiement par carte bancaire

Le paiement par carte bancaire (y compris la puce NFC - paiement sans contact) est le moyen de paiement le plus utilisé en raison de sa simplicité et de sa commodité pour les achats en magasin.

Les comptes bancaires et les moyens de paiement
Le prélèvement bancaire

Il s’agit d’un mode de paiement qui consiste à autoriser la banque du bénéficiaire du prélèvement, à prendre ponctuellement ou régulièrement une somme sur le compte de l’émetteur. Il doit faire l’objet d’une autorisation émise par l’émetteur au bénéficiaire, de venir prélever de l’argent sur son compte.

Les comptes bancaires et les moyens de paiement
Le mobile payment (m-payment)

Dernier-né des moyens de paiement, il diffère des autres déjà évoqués (carte bancaire/NFC/chèques et espèces) par la non-utilisation du système bancaire traditionnel. Si nous avons quelques acteurs dans les pays occidentaux (Lydia, par exemple, qui est adossé au système bancaire par l'intermédiaire de Prestataires de services de Paiement), leur utilisation reste marginale par rapport à des pays ne disposant pas de réseaux bancaires aussi développés, tels que les pays d'Afrique et la Chine, par exemple.

Vous souhaitez aller plus loin ?

Retrouvez nos questionnaires de connaissance ou démmarez un MOOC