partager l'article

Le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable (ou revolving en anglais) est célèbre pour avoir causé de nombreux problèmes financiers à des populations fragiles aux États-Unis. De fait, en France, on se méfie de ce type de crédit. 

 

Il s'agit en fait d'une enveloppe de crédit de faible montant (en général quelques milliers d'euros au maximum), mais qui, à l'inverse d'un crédit traditionnel, ne dispose pas d'un échéancier de remboursement fixe, car il est prévu pour être réutilisé avant d'avoir été remboursé. 

 

Il est donc assez dangereux pour quiconque ne gère pas trop ses finances, puisqu'on a l'impression de ne jamais le rembourser. Ce d'autant plus qu'il peut être lié à une carte bancaire. Pour couronner le tout, le taux d'intérêt pour ce type de crédit se situe entre 10 et 20 % par an, soit un taux bien plus élevé qu'un crédit consommation traditionnel

 

Mais il coûte tout de même moins cher qu'un découvert et les frais afférents, et peut donc être utile s'il est bien utilisé.

Ces autres articles pourraient vous intéresser :

Les crédits
Le crédit consommation

Le crédit à la consommation est un crédit qui peut être réalisé auprès d'une banque ou d'un établissement de crédit. Lorsqu'il est contracté auprès d'une banque, il est la plupart du temps non affecté. Cela implique que la banque ne demande pas de justificatif lié à l'usage qui sera fait des fonds. À l'inverse d'un crédit affecté, pour lequel l'établissement financier demandera un justificatif (devis, ...) afin de débloquer les fonds.

Les crédits
Le leasing

Le leasing (ou LOA – location avec option d’achat) est un type de crédit un peu particulier où vous louez un bien plutôt que de l'acheter directement. Vous n’êtes donc pas propriétaire du bien. Vous utilisez le bien pendant une période spécifiée et effectuez des paiements périodiques à l'organisme de leasing. À la fin de la location, vous pouvez soit rendre le bien, renouveler le contrat, soit l'acheter à un prix convenu lors de la souscription du contrat. A titre privé, le leasing est principalement utilisé pour financer des véhicules, mais peut théoriquement concerner tout type de bien (immobilier, matériel professionnel, …).

Les crédits
Le regroupement de crédits

Le regroupement de crédits est une solution qui s'offre à des individus proches du surendettement, qui ne peuvent plus faire face aux mensualités de leurs emprunts. L'idée est donc de les racheter tous ensemble afin de les rééchelonner sur une même durée et à un même taux. On peut y inclure des crédits à la consommation, mais également des crédits immobiliers.

Les crédits
Le découvert

Les comptes chèques disposent en général (moins courant pour les banques en ligne) d'un découvert autorisé – autrement appelé facilité de caisse pour les particuliers. Le découvert est un montant négatif sur le compte jusqu'auquel la banque vous autorise à aller. C'est donc une forme de crédit dont le montant est théoriquement limité à votre découvert maximal autorisé. Mais à l'instar d'un crédit renouvelable, il ne s'amortit pas. Il faut donc le combler.

Les crédits
Le paiement à débit différé

Le débit différé de la carte bancaire est une sorte de crédit gratuit de court terme. En effet, lorsque l'on active cette option sur notre carte bancaire, tous les achats effectués avant une date fixe de chaque mois (la date d'arrêté) sont prélevés au début du mois suivant (la date de prélèvement) et ce, sans que des intérêts soient appliqués. 

Les crédits
Le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable (ou revolving en anglais) est célèbre pour avoir causé de nombreux problèmes financiers à des populations fragiles aux États-Unis. De fait, en France, on se méfie de ce type de crédit. 

Les crédits
Le crédit immobilier

Les crédits immobiliers sont les crédits qui permettent l'acquisition de biens immobiliers exclusivement. En France, ils sont presque systématiquement à taux fixe, bien que l'on puisse demander un taux variable (dont la variabilité du taux est en plus limitée – ou capée dans le jargon bancaire). Mais ces dernières années, avec des taux très bas, ils ne présentaient aucun intérêt pour l'emprunteur. Même quand les taux d'intérêt étaient plus élevés, seule une minorité d'emprunteurs y faisaient appel. 

Vous souhaitez aller plus loin ?

Retrouvez nos questionnaires de connaissance ou démmarez un MOOC